Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 20:30

 http://www.babelio.com/users/AVT_Andre-Pieyre-de-Mandiargues_1917.jpeg

La lecture toute fraîche d'un nouveau recueil me donne l'occasion de parler de cet auteur phare du fantastique. Aprés avoir découvert son nom dans la non-fiction de Francis Berthelot

 je me ruai sur le recueil de poèmes L'Âge de craie, puis sur les nouvelles contenues dans Porte devergondée et Le Musée noir, auquel vient donc de s'ajouter Soleil des loups.

 

  J'avais déjà parlé de la difficile quête d'originalité en fantasy. L'originalité est sans doute plus facile à trouver en fantastique, fabuleux terrain d'expérimentation littéraire depuis deux siècles, mais il n'empêche qu'un formatage est à l'oeuvre : le fantastique actuel, incarné par la vogue assez superficielle de la "bit-litt" (pour ceux qui auraient loupé le coche, les romans proche dans l'esprit de Buffy ou Charmed, qui inondent nos étals depuis quelques années) se confond trop facilement avec la fantasy urbaine, à mille lieux des jeux d'ambiances subtilement étranges qui ont fait la marque des grands maîtres.

 

  Si vous cherchez des histoires fantastiques qui ne parlent pas de vampires, fantômes, loup-garous et autre artillerie lourde du genre, André Pieyre de Mandiargue  est précisemnt ce qu'il vous faut. Car Pieyre de Mandiargues, qui a appartenu au mouvement surréaliste, y a fondé son écriture fantastique. A l'instar de Kafka, Borges et autres pointures, il a compris que déformer le réel est plus fécond en  angoisses que des fantômes de carton-pâtes surgissant du brouillard  en criant "'beuh".

  Donc, si vous voulez de la bizarrerie, vous allez être copieusement servi, avec des images qui font parfois franchement se demander ce que l'auteur a fumé avant d'écrire telle nouvelle. Toutes ne sont pas de grands trips psychédéliques, certaines relévent davantage de l'étrange que du fantastique (ainsi de la plus grande partie du court recueil Porte devergondée, qui tout en étant d'un trés bon niveau est quand même loin d'être le plus jouissif des trois). Mais l'auteur a le don de semer l'étrangeté la plus biscornue au coeur des scénes les plus rationnelles et les plus proches de notre quotidien, de sorte qu'aucun endroit de notre monde n'échappent vraiment à la bizarrerie -c'est ainsi que, comme je l'ai laissé entendre, l'auteur n'a pas peur d'écrire des nouvelles fantastiques sans le moindre élément surnaturel...joli paradoxe, non ?

 

  Si vous voulez une mise en bouche des trips surréalistes de l'auteur, vous pouvez lire L'Âge de craie, dont les poémes, en majorité en prose (celle-ci céde la place aux vers au fil des années) sont trés souvent de  véritables petites novellettes.

 

  Désirez-vous ensuite lire les nouvelles pour avoir de vraies histoires, autant dire tout de suite que vous ne verrez pas d'énormes différences. Car les intrigues des nouvelles semblent épouser elles-même la logique du rêve (c'est du moins le paralléle qui m'a seulement frappé tout récemment à la lecture de L'Archéologue, grandiose première nouvelle de Soleil des loups ) En  effet, beaucoup de nouvelles digressent au point que leur fin n'a plus grand rapport avec le début ! Et le pire, c'est que cette improvisation permanente passe comme une lettre à la poste.

 

  Un mot sur le style enfin, autre élément qui sers l'ambiance fantastique. Car Pieyre de Mandiargue est assurément un grand styliste,  capable de trouver des expressions et des tournures de phrases étranges et alambiquées, n'hésitant pas à deconstruire habilement la construction de la phrase. Pour le meilleur...et pour le pire, certaines nouvelles étant tout simplement illisibles comme L'étudiante dans Soleil des loups, nouvelle qui est vrai est ancienne et peut être vu comme un coup d'essai, ou bien des passages de nouvelles comme dans la néanmoins excellente Le Pont dans Le Musée noir. Mais bien souvent, le résultat est bluffant.

 

  Bref, si vous aimez le fantastique dans ce qu'il a produit de meilleur en termes d'images saisissantes, n'hésitez pas à découvrir cet auteur majeur.   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Kalev
  • Le blog de Kalev
  • : Chroniques de lectures, anciennes ou toutes récentes, avec quelques chroniques de films ici ou là.
  • Contact

Recherche

Liens