Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 22:14

http://www.cinemagora.com/images/films/82/120682-b-this-is-england.jpg 

Un film que je viens de revoir grâce à un DVD hélas en passe de devenir introuvable -injustice trés commune- aprés m'en être asséné la claque au ciné l'année de sa sortie, en 2007.

 

  Dans l'Angleterre des années 80, le jeune Shaun, dont le pére est tombé sur le front des Malouines, s'ennuie dans une vie solitaire. Jusqu'au jour où il rencontre une bande de skinhead plus âgés que lui.

  Attention, la dénonciation du racisme ne vient pas tout de suite. Car la trés louable entreprise du film de Shane Meadows (entreprise que certains résumés journaleux font encore l'exploit de saccager) c'est de réhabiliter le mouvement skinhead original, celui d'avant la récupération fasciste auquel presque plus personne n'évite aujourd'hui d'assimiler le terme de même de skinhead. D'ailleurs, dans la bande de djeun's du film, la présence d'un jeune noir jamaïcain vient rappeler au sein de quel métissage le mouvement s'est cimenté autour du ska et du reggae -musique qui indiffére bien sûr le bonehead actuel (oui, autant utiliser le bon mot pour skinhead facho).

  Pour la suite du film, vous l'aurez, votre dénonciation antiraciste, car le film se place à la période charnière du grand départ en sucette du mouvement, incarné par Combo, skinhead de la toute première heure, mais qui sort de prison avec des idées que l'on jugera à leur juste valeur. Chacun dans la bande devra choisir son camp, et hélas Shaun, enfant influencable, surtout quand le charismatique Combo le prend par les sentiments en lui parlant de son pére, ne choisira pas le bon. 

  Le film passe ainsi par tous les registres du récit initiatique, partant d'une touchante bluette adolescente sur la découverte de l'amitié et de la contre-culture qui la lie (avec de trés belles séquences où bien sûr la BO joue son rôle) pour arriver à une initiation plus dure qui glisse vers le tragique.

 

   Histoire de bien porter son titre, This is England est même plus complexe que ça dans sa thématique, puisque la dégradation du mouvement skinhead n'est qu'une partie de l'atmosphére délétére de l'Angleterre des années 80. La couleur est annonçé dés le générique à base d'images soigneusement choisies, dont celle trés marquante où le titre du film, bien loin de la signification qui-vaut-ce-qu'elle-vaut que lui donnera Combo, apparait sur fond d'un défilé de lotissements ouvriers crasseux -et pan dans les gencives.

 

  Le tout est interprété avec une grande justesse par les acteurs, et ce malgré des dialogues dont le côté frustre est sans doute voulu pour refléter toute une ambiance sociale -je n'ai pas testé la VF (ce à quoi je répugne aprés avoir découvert un film en VO au ciné) mais en angliche je faisais un peu une overdose  de "fuckin".

 

  Un film à voir, sans hésitation.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kalev - dans Autres films
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Kalev
  • Le blog de Kalev
  • : Chroniques de lectures, anciennes ou toutes récentes, avec quelques chroniques de films ici ou là.
  • Contact

Recherche

Liens