Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 13:30

 

http://1.bp.blogspot.com/_LU-VCffjJJ0/SZHhCZiQ1EI/AAAAAAAADSY/GRVJMN-UgwQ/s400/philemon+et+anatole+fred.gif

Entendre son nom évoqué fort à propos dans l'enregistrement d'une conférence sur le rêve aux toutes dernières Utopiales de Nantes, me donne envie de parler de ce chef-d'oeuvre incontournable de la BD franco-belge, pour ne pas dire mondiale.

 

  Le personnage de Philémon, jeune garçon rêveur accompagné de son âne Anatole, est né sous le crayon de Fred (qui a d'ailleurs sorti quelques autres merveilles un peu moins connues) dans les pages de l'illustre Pilote en 1965. Si les deux premières histoires, depuis réédité dans l'album Avant la lettre, donnent déjà le ton d'une certaine fantaisie, elles donnent aussi une piétre idée de la pure folie imaginative de la série. Celle-ci se révéle pour nos plus grand bonheur en 1968 avec une idée géniale qui fondera tout l'univers à venir : Philémon débarque en effet, par l'intermédiaire d'un puit, dans le monde des lettres, c'est à dire sur un archipel formé par...les lettres sur la carte du mot Océan Atlantique. Ca parait un peu tiré par les cheveux dit comme ça, mais il faut voir (pour le croire) l'auteur tirer de l'idée 14 aventures en album avec une imagination inépuisable et une implacable rigueur dans la folie douce.

 

  Philémon sauve donc en deux albums (les seuls à ne pas être totalement autonome) le personnage de Barthélémy le Puisatier, coinçé depuis quarante ans sur l'île du "A" avec son centaure Vendredi. Ce qui n'empêche pas Barthelemy de se languir ensuite de son A et de tenter d'y retourner, ce qui sera le moteur d'un certain nombre d'album. Dans toutes leurs entreprises, les deux amis sont aidés par l'oncle de Philémon, Félicien (dont la découverte dans sa jeunesse de l'archipel est l'objet de l'album Le Secret de Félicien), lequel connait tous les passages entre notre monde et celui des lettres. Ces passages ne doivent d'ailleurs jamais se faire de la même façon, ce qui est le prétexte tout trouvé pour Fred à faire vagabonder son imagination (et prétexte aussi à l'intrigue de tout un album, Sinbabad de Batbad, quand Barthélémy a la mauvaise idée de transgresser cet interdit). Tous ce petit groupe forme donc un noyau d'aventurier considéré comme une belle brochette  de taré par Hector, le pére de Philémon, incrédule incurable, même quand il voyage tout un album avec son fils dans l'archipel (Le Voyage de l'incrédule).

 

  Donner un aperçu de l'imagination absurde et pataphysique de l'album serait fastidieux, il faudrait pour cela raconter pratiquement toute la série. Qu'il suffise d'invoquer  le nom de Lewis Carroll himself, dont Fred est non seulement un digne fils spirituel mais aussi pour ainsi dire l'égal. L'intrigue est en cela aidée par le dessin, qui montre que Fred ne se contente pas de faire dans le roman en image : il se permet, dés la deuxième aventure dans l'archipel, d'émailler son dessin classique de détournement de gravures du XIXème siècles (de quoi donner des idées à un Philippe Gelluck) et aussi de jouer avec le statut même de BD, dans laquelle personnages ont parfois tout à fait conscience de se trouver (la  dernière des aventures hors-archipel jointes traditionnellement à la fin des 5 premiers albums sur les lettres, raconte ainsi une délirante équipée hors des cases).

 

  Luxe suprême du génie, Fred ne se contente pas de nous offrir un moment de délire, ce qui serait en soi suffisant à faire une grande série, mais se permet d'apporter un fond à son oeuvre. Il n'est pas vraiment question de réflexion philosphique profonde, mais de satire. C'est que Fred n'est pas ancien collaborateur d'Hara kiri pour rien et n'a rien perdu de son humour caustique, qui s'en prend ici à tous les conformismes, depuis celui des régimes policiers jusqu'à celui des sacro-saints artistes. Et y a pas à dire, un peu de méchanceté dans ce monde de molassons, ça fait du bien.

 

  Si vous ne connaissez pas encore cette série (inexplicablement moins connues que, mettons, Tintin, Astérix ou les Schtroumpfs) n'hésitez pas à vous ruez sur ce qui est sans exagérer peut-être l'une des plus grandes bandes dessinées jamais créées.

  En  attendant, vous pouvez déjà jeter un oeil à ce site.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kalev - dans BD
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Kalev
  • Le blog de Kalev
  • : Chroniques de lectures, anciennes ou toutes récentes, avec quelques chroniques de films ici ou là.
  • Contact

Recherche

Liens