Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 21:00

  Eh bien mes aïeux, il y avait bien des mois que je n'avais pas repris ce périple mythologique. Qu'à cela ne tienne, j'ai en réserve deux articles (dont celui-ci) et une lecture en cours afin de le reprendre.

  (Au chapitre des remarques sans intérêt, vous remarquerez que je ne numérote plus les étapes, certain titre d'article ayant déjà commençé à rompre la série).

 

http://www.cliolamuse.com/IMG/jpg/scy_deer1.jpg 

Donc, le Caucase, nous y avons déjà  fait escale, le temps de chroniquer deux livres et découvrir deux civilisations, l'osséte et la kirghize. C'est de la première dont il sera à nouveau question dans ce billet  qui sera la suite directe de la chronique du Livre des Héros. Il est cette fois question de Romans de scythie et d'alentours, essai de l'illustre George Dumézil, autrement dit le traducteur du Livre des Héros, sur le même sujet (la mythologie du Caucase) mais vu sous un angle bien plus étendu, puisqu'il ne s'agit plus seulement de traduire des contes spécifiquement osséte, avec quelques notes au passage desquels sont signalés quelques variantes chez les peuples du Caucase (Tcherkesses, Abkhaz, Ingouches, Tchétchénes) racontant aussi des légendes sur ces héros appelés Nartes, mais de mener une enquête approfondie sur ce que nous savons de la mythologie scythe, notamment d'après Hérodote, et de suivre ses traces dans la folklore du Caucase contemporain pour l'essentiel...mais pas seulement.

  Il s'agit donc de l'authentique mythologie comparée qui est la spécialité de Dumézil, plus ardue que lire des contes, mais certainement pas aride. C'est que Dumézil est un conteur autant qu'un historien, qui n'oublie pas d'inclure dans son étude, soit des contes entier ou peu s'en faut, soit des relations fidèles sufissante pour nous emporter dans l'univers mythologique sur lesquelles portent les travaux. C'est ici qu'il me faut prolonger le précédente article sur le Caucase et commencer par  faire mon mea culpa en admettant que je n'ai guère rendu justice au folklore ossète par mon laconisme. Ma critique évoquait rapidment l'univers surréalistes des contes ossètes, oubliant leur force épique (car ce sont des récits épiques, différents de nos contes populaires occidentaux) et tragiques. Le bouillant Batraz tombant victime de son hybris, croyant pouvoir affonter Dieu en personne après avoir successivement violé les trois fonctions des sociétés indo-européenne, sans que cela ne défende une apothéose après sa mort, ou bien sa mort plus douce mais non moins spectaculaire aux allures de suicide assisté, ou l'attelage de milliers d'animaux doivent trainer son épée jusqu'à la mer pour lui faire rendre l'âme, le héros Soslan qui tombe toujours victime d'une roue maléfique dans d'innombrables versions répandues parmi les peuples du Caucase...tout cela est empreint d'éclat et de grandeur, tel que les termes de "conte folklorique" n'en suscite pas spontanément l'idée. Dans l'essai Romans de scythie et d'alentour, le folklore des autres peuples apporte un complément  bienvenue à cette grandeur épique, par exemple avec les différents destins d'Ada, épouse de Soslan chez les Tcherkesses et moins fade que son homologue ossète Acxyrus.

  Le talent de conteur de Dumézil  suffit à rendre des plus passionnante une enquête mythographique déjà très intéressante à la base. C'est que derrière les comparaisons entre mythe, se dessine une épopée plus grande que les mythes et légendes d'un pays donné : celle qui rassemble de nombreux peuples à travers les millénaires, les fameux "romans de scythie" qui sont l'objet de cette étude, la symétrie troublante entre l'Histoire scythe d'Hérodote  et le folklore caucasien, mais aussi leur influence sur les peuples de langes turcs, tel la geste de Kurroglou, Robin des Bois du caucase et d'Asie Centrale, ou la symétrie suprenante entre les mythes fondateurs sycthes et turcs Oghouz exprimant pourtant des idésolgies différentes ; sans oublier la spécialité de Dumézil, la comparaison avec les autres mythologies indo-européennes, qui aménes des rapprochements avec d'autres mythes indo-iraniens (védiques, mazdéens), ce qui est normal pour les scythes comme pour les ossètes, mais aussi de plus inattendus avec les mythes celtiques, qu'ils soient irlandais ou arthurien (petit jeu : trouvez ce qu'il ya d'arthurien -et donne même une lumière toute nouvelle sur le mythe arthurien- dans la deuxième version de la mort de Batraz citée ci-dessus).

 

  Bref, un essai passionnant pour tous les amoureux de mythologies.        

 

  (Illustration : décorations de bouclier sycthe).

Partager cet article

Repost 0
Published by Kalev - dans Mythes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Kalev
  • Le blog de Kalev
  • : Chroniques de lectures, anciennes ou toutes récentes, avec quelques chroniques de films ici ou là.
  • Contact

Recherche

Liens