Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 20:48

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51MynRZuSpL._SL500_AA300_.jpg

Dans le genre "monomaniaque, le retour de la revanche II" je vais faire un nouvel article sur l'animation, qui était tout de même prévu  depuis longtemps puisqu'il s'agit d'un DVD commandé avec La Résidence du studio Folimage.

  Les Trésors Cachés de Michel Ocelot devrait donc conclure mon cycle de visionnage en animation.

 

  Michel Ocelot, c'est le réalisateur d'animation française dont tout le monde parle. Eh bien, au risque de me faire lyncher, je n'ai vu ni Kirikou, ni Azur et Asmar. La vision de ce DVD devrait au moins m'assurer un minimum syndical pour paraître moins con dans les dîners.

  Cependant, afin d'en finir au plus tôt avec mon exécution publique, je dois dire que les trésors cachés du  réalisateur m'ont laissé une impression mitigée.

 

  Certes, c'est beau. Je dois reconnaître que les 13 féériques épidodes de La Princesse insensible, celle que 13 princes aux talents divers et variés essayent en vain d'éblouir, ont fait passé un bon moment à mes yeux écarquillés. Même chose pour Les trois inventeurs, avec sa délicieuse animation à base de papier découpés et de dentelles. "L'animation" de La légende du pauvre bossu, elle, est d'une audace tout à fait suprenante, à base d'image fixe dont la succession devient rapide jusqu'au malaise dans les instants de violence, tandis que la véritable animation n'intervient que lors de l'apothéose du malheureux héros.

  Les autres court-métrage m'ont un peu ennuyé, pour la simple et bonne raison que leur animation à base d'ombres chinoises m'ont semblé d'une beauté bien plus conventionnelle.

 

  Car le probléme  de mon appréciation (que je reconnais comme trés subjective) tiens dans le fond : c'est beau, mais c'est creux. Faisons quand même exception pour les Trois inventeurs, condamnation de l'obscurantisme assorti en outre d'une fin qui prendra sans doute un peu à rebrousse-poil le jeune spectateur. En dehors de petit bijou, toutes les histoires (même celle du formellement audacieux La légende du pauvre bossu) tournent autour de l'incarnation du cliché du conte de fée, celui de l'amour pur. A cet égard, donner une fin heureuse au mythe d'Icare, même en asumant pleinement ce choix dans le mot de la fin, j'ai du mal à ne pas le considérer comme une forme de conformisme moral.

 

  Là, on pourra sans doute me répondre "mais, et ton âme d'enfant ?". C'est justement le probléme : après un demi-siècle qui a vu des boulversements incalculables dans la littérature jeunesse depuis Pennac, L'école des loisirs et Max et les Maximonstres, glorieuse page d'histoire que je ne ferais pas l'affront de résumer pour ne pas faire dans l'enfonçage de porte ouverte façon JT de Pernaud, mais qui a amené une vision toute neuve de la richesse et de la complexité que l'on peut tirer de la pensée enfantine et adolescente, il est désolant de voir "l'âme d'enfant" réduit à une vision aussi aseptisée.

 

  Bref, mon avis reste mi figue mi raisin, ni mécontent de mon visionnage ni vraiment convaincu. Tout en n'oubliant pas de soigneusement nuancer, l'impression globale m'a rappelé ce que j'avais entendu dire du film Le Nouveau monde de Terence Malick : "on est partagé entre "ouah, cette image est magnifique !" et "mais, cette histoire est nulle !" ".

  Je dois quand même reconnaitre ne pas être tout à fait objectif, influencé que je suis par les précédentes parties de mon cycle animation, entre la gentille irréverence de Folimage (pourtant productrice de certains des films ci-dessus chroniqués, pour être honnête) et l'ambition grandiose de René Laloux. Et puis aussi que par le fait que quand on est un étudiant amateur de musique de sauvage et de littérature fantastique pas super saine, ses efforts pourtant importants de régression enfantine trouvent leurs limites.

 

  Maintenant, bourreau, fait ton office.   

Partager cet article

Repost 0
Published by Kalev - dans Animation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Kalev
  • Le blog de Kalev
  • : Chroniques de lectures, anciennes ou toutes récentes, avec quelques chroniques de films ici ou là.
  • Contact

Recherche

Liens