Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 13:19

  Le terme d'animation russe est agréablement connoté, promettant une poésie profonde qui a fait la réputation de ce cinéma.

  Je dois dire que j'en connais peu de chose :

  Un ravissant long-métrage vu enfant, injustement oublié et dont la dernière trace que j'ai pu retrouver, bien après avoir écrit ce billet (ceci est un edit donc) est en six vidéo sur Youtube : Le bateau volant, adapté du conte éponyme d'Afanassiev, allez voir sur Youtube, le son est exécrable, mais c'est bô.

  Et quelques court-métrages, réunis sur deux DVD dont je vais parler. Il s'agit des oeuvres complétes d'un des péres fondateurs, Youri Norstein (lesquelles tiennent sur les 80 minutes d'un DVD !)  et, un peu moins classiques, Le Vieil homme et la mer d'Alexandre Petrov.

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51NMSN3GKHL._SL500_AA300_.jpg 

Youri Norstein, d'abord, cinéaste peu prolifique : sept court-métrages seulement (réalisés tout seul !) mais alors, quelle beauté !

   Je dois dire m'être moins intéressé au premier, 25 octobre-Premier jour, peu enclin à la propagande soviétique que l'animation est trop frustre à mon goût pour compenser. La bataille de Kerjenets, récit d'une bataille historique contre les Tatars, est déjà plus intéressant, à condition d'apprécier une animation trés rudimentaire qui a toutefois de remarquable d'être faite à base...d'icônes et  de fresques du Moyen-Âge !

   La beauté nous subjugue enfin avec les suivants : trois dessins animés animaliers, adaptés de contes et fables russes. Le meilleur des trois est sans doute Le hérisson dans le brouillard, dont le titre vous donne un aperçu du potentiel onirique.

  Enfin vient le clou du DVD : un film nettement plus long que les autres (environ une demie-heure), qui fut trés remarqué en son temps même en France, et consacré par un prix "Meilleur film d'animation de tous les temps", J'ai nommé Le conte des contes.

  Ce récit est enrobé de mystéres par le fait notamment qu'il est entiérement muet, laissant son intrigue largement à l'imagination du lecteur. Tous au plus peut-on dire qu'il est question de la guerre, grande dévoreuse d'homme, vue par un chien laissé seule dans sa maison abandonnée, et dont le chemin croise celui d'une famille mystérieuse aux allures féériques (elle a même une sorte de minotaure de compagnie) coulant des jours heureux dans un monde tout proche. Plus qu'une charmante histoire un peu mystérieuse, Le conte des contes est surtout une ambiance magnifique, veloutée, tout en douceur sans être en aucun cas soporifique. Bref, moi qui ne connaissait pas grand-chose à l'animation russe aie eu le plaisir d'en découvrir un  exemple à la hauteur de sa réputation.

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51B2Z34GH7L._SL500_AA300_.jpg 

Petit bond dans le temps avec Le Vieil homme et la mer d'Alexandre Petrov, DVD réunissant quatre court-métrage dont le métrage-titre adapté comme de bien entendu d'Hemingway.

  La méthode d'animation de Petrov mérite qu'on s'y attarde : entre la toute fin des années 80 et les années 90, époque ou la technologie du dessin animé ne cesse de se perfectionner, le cinéaste a réalisé ses films en peignant image aprés image sur des plaques de verre !

  Cette méthode dut-elle ne pas être promise à un grand avenir, force et d'avouer que le résultat est de toute beauté. En plus du grain de l'image que vous imaginez, l'animation est, contre toute attente (dont celle de votre serviteur) extrêmement fluide, au point que le réalisateur se permet de bluffer le spectateur avec des scénes oniriques de métamorphose, notamment dans le film Le rêve d'un vieil homme ridicule, adapté d'une nouvelle de Dostoïevski (voyez-le, vous pourrez y croire).

 

  Amateur de la poésie de l'animation russe ou ceux qui comme moi veulent la découvrir avec des valeurs sûres, jetez-vous sur ces deux DVD.          

Partager cet article

Repost 0
Published by Kalev - dans Animation
commenter cet article

commentaires

bleunoir2010 13/03/2011 22:14


Le bateau volant passé sur canal J il y a plusieurs années maintenant est en integralite sur youtube divise en 6 parties c'est la seule trace qu'il reste de ce fabuleux d'oeuvres que j'ai pu
apprecier moi aussi à sa juste valeur.


Kalev 17/03/2011 15:43



En effet, je l'avais retrouvé sur Youtube entre-temps (j'éditerai bien mon article d'ailleurs). La qualité sonore était excécrable (largement plus encore que l'image) mais ce fut malgré tout un
plaisir de redécouvrir cette merveille. 



Présentation

  • : Le blog de Kalev
  • Le blog de Kalev
  • : Chroniques de lectures, anciennes ou toutes récentes, avec quelques chroniques de films ici ou là.
  • Contact

Recherche

Liens